NOTRE HISTOIRE

 

Danemark 2004, Anton naît avec une maladie oculaire rare, entraînant une cécité complète.

En détresse et angoissée à l'idée d'être hospitalisée, entourée de tubes, de machines et loin de sa sa maison, sa mère se met à la recherche de quelque chose qui puisse le réconforter.

Elle trouve une couverture à pois Minky avec des petites bulles dessus, et elle accompagne Anton lors de ses interventions chirurgicales et le réconforte.

Après le rétablissement d'Anton, le personnel médical parle d'une conscience et d'un calme accrus de la part d'Anton au contact de la couverture à bulles.

Intriguée par ce phénomène, sa mère fait de nombreux dons au service néonatal et, une fois de plus, on signale une amélioration du bien-être, une prise de conscience et une stabilisation du rythme cardiaque. Elle lance la première production commerciale sous le nom de Karma Kidz.

En 2010, Pernille a racheté l'entreprise après avoir constaté l'enthousiasme de son fils pour celle-ci.

L'idée de la stimulation sensorielle tactile et de ses avantages potentiels pour les enfants semblait très convaincante et en phase avec les tendances croissantes d'une approche plus holistique du développement de la petite enfance.

Cependant, désireuse de différencier ses produits du marché grand public et de s'assurer des effets bénéfiques réels, elle a demandé l'aide du Dr Tiffany Fields, responsable du centre de recherche sur le toucher à l'hôpital universitaire Mailman de Miami. Sur la base des travaux du Dr Fields et de nombreuses études publiées, elle a repris le travail avec le fournisseur pour ajuster le processus de tricotage et de pressage par lequel nous obtenons le matériau sensoriel unique.

"J'ai commencé à m'auto-éduquer sur le développement sensoriel, la stimulation tactile et ce que les neurosciences avaient à dire à ce sujet. Toutes les recherches et études montraient de fortes corrélations entre les apports sensoriels et tactiles et le développement cognitif de l'enfant."

La première collection capsule était prête à l'automne 2017 et se concentrait sur l'augmentation de la stimulation tactile et du développement cognitif du bébé. 

En 2015, j’ai quitté mon travail à Marchay, une plateforme de voyages d’affaires de luxe, et j’ai pris l’avion à destination de Miami pour rencontrer le Dr Tiffany Fields, responsable du Touch Research Institute, à l’hôpital universitaire de Mailman. Après notre entrevue, je savais ce que je voulais faire : créer des produits pour bébé qui seraient véritablement différents. Elva Senses était née et devient en 2020 : Beyondbun.

 

                                          

Originaire du Danemark, Pernille est venue à Paris pour faire du mannequinat. Un diplôme de commerce et une passion pour le développement durable plus tard, elle a lancé Elva en 2015. Ayant passé la dernière décennie, plus une partie à Paris, elle se consacre à la croissance constante d'beyondbun et de l'univers Elva tout en élevant en solo son fils Carlo.